close

Comment calculer le taux de muscle ?

body-composition_thumbnail_1200x800

Dans la société d’aujourd’hui, malheureusement, les chiffres de nos échelles sont souvent considérés comme le principal indicateur pour déterminer si un individu est en bonne santé ou en bonne condition physique. Mais il existe d’autres méthodes pour savoir ce qui se passe dans votre corps, dont l’une est de connaître la composition du corps. Parce que si vous perdez du poids ou le prenez, comment savez-vous si c’est gras ou musculaire ?

Vous savez avec certitude que le fait d’avoir un corps musculaire présente de nombreux avantages : plus de force, moins de risques de blessures et moins de problèmes de santé au fur et à mesure que vous vieillissez, parce que les muscles ont tendance à se détériorer avec le temps. L’Institut national de la santé a conclu dans une de ses études que la force musculaire chez les personnes de plus de 40 ans diminue de 16,6 % à 40,9 % comparativement aux personnes de moins de 40 ans.

A lire en complément : Cigarette électronique dans l'air : Est-elle autorisée ?

La masse grasse est particulièrement importante chez les femmes car elle assure le bon fonctionnement des organes reproducteurs et la régularité du cycle menstruel, favorisant ainsi la fertilité. Une personne très mince, avec des muscles abdominaux dans une barre de chocolat ou un très faible pourcentage de masse grasse n’est pas nécessairement une personne en bonne santé.

Différentes méthodes pour évaluer votre masse grasse

1. Utiliser des plis de la peau pince

Le principe est de presser trois plis de référence pour mesurer la moyenne de l’épaisseur de chaque pli et déterminer la proportion de masse grasse dans le corps par les valeurs affichées sur la pince. C’est le moyen le plus simple à faire à la maison ou avec votre coach. Cependant, il n’est pas très efficace chez les personnes obèses et peut présenter une grande marge d’erreur selon les personnes qui effectuent. Donc, ce n’est pas la méthode la plus précise, mais la méthode la plus rapide.

A lire également : La marche : retour aux sources pour cette activité miraculeuse

2. Balances d’impédance

C’ est une question de mesurer la masse grasse à l’aide de d’un courant électrique. Mais ne vous inquiétez pas, vous ne sentirez rien ! Comment ça marche ? Les impulsions électriques sont envoyées à travers le corps, puis mesurées pour voir à quelle vitesse elles retournent. Le courant électrique sera plus rapide s’il y a plus de muscles et plus lent s’il y a plus de graisse.

3. Pesage hydrostatique

Cette méthode est beaucoup plus précise que la précédente car son calcul est basé sur le mouvement de l’eau après qu’une personne est immergée dans l’eau. Le poids dans l’eau et hors de l’eau est ensuite comparé (sachant qu’une personne ayant plus de muscles bougera moins d’eau qu’une personne du même poids avec plus de graisse corporelle) et la composition corporelle évaluée.

4.

Pléthysmographie de l’air (ODA)

Cette méthode est similaire au pesage hydrostatique, mais ici c’est le déplacement de l’air utilisé au lieu de celui de l’eau. Pour cela, vous êtes assis sur une machine appelée « Bid Pod ».

Avez-vous calculé votre masse grasse ? Consultez le tableau ci-dessous pour voir si vous êtes dans la bonne norme.

Conseils pour éliminer la masse grasse

  • Effectuer un entraînement de résistance (avec de l’équipement ou en utilisant votre poids corporel) pour améliorer votre force et construire des tissus musculaires
  • Intégrer les sessions HIIT et LISS
  • Mangez des aliments riches en micronutriments et en fibres
  • Assurez-vous de dormir suffisamment (le manque de sommeil favorise le gain de poids)
  • Essayez différents types d’activités physiques, de sorte que votre corps ne s’habitue pas et ne stagne pas
  • Buvez beaucoup d’eau, même si vous n’avez pas soif

Maintenant, vous savez que les chiffres sur votre ne sont pas les seuls indicateurs pour votre santé. Connaissez-vous déjà votre masse grasse ou prévoyez-vous de la calculer maintenant ? Partagez votre expérience dans les commentaires ci-dessous.

***