close

Comment puis-je obtenir du CBD en France ?

l’interdiction du CBD en France, la Cour de justice européenne a jugé que cette interdiction de la vente du dérivé du cannabis connu sous le nom de CBD ou cannabidiol n’est pas fondée. En effet, le produit n’a aucun effet psychotrope ou modifiant l’humeur et n’a aucun effet négatif sur la santé. Plusieurs poursuites en cours en France risquent d’être arrêtées à la suite de la décision européenne. En ce qui concerne

Le cannabidiol ou CBD est entré en mode en France en 2018, avec la montée en puissance de dizaines de magasins spécialisés dans les dérivés du cannabis qui ne sont pas couverts par la législation sur les stupéfiants.

A découvrir également : Est-ce qu'on peut guérir de l'autisme ?

À la suite d’un appel de deux hommes condamnés par un tribunal de Marseille pour crimes liés à la drogue pour avoir mis le produit Kanevape sur le marché auprès des utilisateurs de cigarettes électroniques, les juges français ont réalisé que la législation locale n’était pas conforme à la Législation européenne. La Cour d’appel française a donc rendu un jugement à l’instance européenne.

Sébastien Béguerie et Antonin Cohen-Asad, identifiés dans les documents judiciaires comme B.S. et C.A. ont lancé leur entreprise Kanavape pour la cigarette électronique pour le cannabis en 2014. Pour produire la première cigarette électronique CBD en France, ils ont importé des usines de chanvre biologique qui ont été transformées en République tchèque en France, où se trouvait leur startup.

A lire également : Tout savoir sur la carte européenne d’assurance maladie

Cependant, l’entreprise a été fermée par le gouvernement français avant même d’ouvrir ses portes. Bien que la France soit le premier producteur de chanvre de l’UE, dont la plupart est cultivée pour le textile et le papier, la France possède certaines des lois européennes les plus strictes contre le cannabis. La marijuana est interdite et le CBD ne peut être fabriqué qu’à partir des graines et des fibres de la plante, et non à partir des fleurs, et ne doit pas contenir de THC, l’ingrédient psychoactif de la marijuana.

Béguerie et Cohen-Asad ont été condamnés pour drogue en 2018, condamnés respectivement à 18 et 15 mois de prison, et ont été condamnés à payer une amende de 10 000 euros (12 000 dollars). Le couple a interjeté appel et la Cour d’appel française a renvoyé l’affaire devant la Cour de justice.

Rejeter l’interdiction du CBD en France : aucun danger, aucun effet narcotique

Le tribunal a été invité à déterminer si une loi française interdisant l’importation et la commercialisation de CBD en France, cultivée légalement dans d’autres pays de l’UE, est contraire aux réglementations qui garantissent un marché européen unique. Le marché intérieur européen, le fondement de l’UE, garantit que les biens, les capitaux, la main-d’œuvre et les services peuvent être transportés entre chacun des États membres sans restrictions. Mais il existe une exception pour les stupéfiants.

Rejeter l’interdiction du CBD en France : aucun danger, aucun effet narcotique (pict)

Leur produit contenait moins plus de 0,2 % de la substance delta-9-tétrahydrocannabinol (THC), qui donne aux consommateurs de cannabis le taux de narcotique élevé, et qui est toujours illégal à des concentrations plus élevées.

« La CDB en cause au principal ne semble pas avoir d’effet psychotrope ou nuisible sur la santé humaine sur la base des données scientifiques disponibles », a écrit le jury de cinq juges.

La Cour européenne a statué que la France avait violé les règles de l’UE sur la libre circulation des marchandises en refusant de vendre un produit dérivé d’une usine d’un autre État membre.

La décision de jeudi confirme l’avis d’un conseiller judiciaire plus tôt cette année. L’avocat général Evgeni Tanchev a écrit en mai que les produits de Kanavape peuvent être déplacés entre les pays de l’UE parce que le CBD n’est pas considéré comme un stupéfiant.

Se référant à l’absence d’ « effets psychoactifs reconnus » et à ce sujet soulignant que le CBD a peu ou pas d’effet sur le système nerveux central », le tribunal luxembourgeois a statué que « le CBD ne peut pas être classé comme un stupéfiant.

‘ La Cour suprême de l’UE a également statué que le CBD ne peut pas être réglementé en tant que produit agricole parce qu’il n’est pas considéré comme du chanvre cru car il n’est pas récolté, ou qu’il s’agit de « chanvre enraciné ou balancé » parce que le processus d’extraction ne sépare pas les fibres du reste de la plante.

Sources dont Palais de justice (EN), RFI (FR), TheGuardian (EN), Yahoo (EN)