close

Est-ce qu’on peut guérir de l’autisme ?

AdobeStock_301690818

Lorsque le verdict de l’autisme tombe, des murs se dressent dans l’esprit des parents. Communication difficile, éducation à l’adaptation, intégration et obstacles… Mais l’autisme sera avant tout une aventure, que nous n’avons certainement pas choisi, mais que l’on peut se concentrer sur l’accomplissement. Pour ce faire, il existe des traitements pour l’autisme. Plus la prise en charge précoce et plus appropriée de l’enfant, et plus sa capacité à s’adapter à son environnement est grande. Certains traitements sont plus utiles ou plus efficaces que d’autres. Alors, quel suivi devriez-vous plutôt accompagner un enfant autiste, si vous savez qu’aucun traitement médicamenteux ne peut guérir l’autisme ?

Accélérateurs d’autonomie : Méthodes d’éducation

Ce sont des mesures éducatives utiles dès les premiers mois de la vie. Ils peuvent être classés, adaptés et adaptés à l’année pour aider les enfants autistes à développer leur langage, cognitif et motricité développer. Ils permettent également les bons mécanismes pour gérer les émotions, ajuster son comportement et interpréter les situations d’interaction avec les autres. Ces méthodes éducatives sont impliquées au niveau du comportement, du développement et de la société.

Lire également : Quels sont les composants du e-liquide Red Astaire ?

Analyse du comportement appliqué (ABA) ou Lovaas

Sa cible ? Permettre à l’organisation et au renforcement de l’apprentissage d’acquérir ou d’acquérir partiellement. Apprendre à s’exprimer, jouer, ajuster les réponses, comprendre les interactions et gérer les crises est le programme prometteur de la méthode de comportement. Cela nécessite un cadre hautement structuré. Le traitement est coûteux et implique les parents pendant plusieurs années. Plus précisément, l’enfant autiste est stimulé par un professionnel pendant 20 à 25 heures par semaine. Avec cette méthode d’intervention, les familles comptent sur la thérapie dans laquelle tout le monde est impliqué : parents, équipe de traitement et éventuellement accompagnateur. Ce n’est pas inhabituel pour les parents de suivre une éducation ABA pour stimuler eux-mêmes leur enfant dans le cadre de cette prise en charge.

A lire aussi : Comment prendre efficacement du muscle ?

RÉSULTATS DE COSTUME DU Dr IVAR LOVAAS ABA

19 enfants autistes âgés de 35 à 41 mois ont été stimulés 40 heures par semaine pendant 2 ans

CONC

50 % avaient un comportement similaire à celui des autres enfants, puis menaient une vie satisfaisante.

50 % ont fait des progrès significatifs.

Quelques rares cas ont connu peu d’amélioration.

Thérapie de développement TEACCH

Le TEACCH du Dr Éric Shopper (Traitement et éducation des enfants handicapés autistes et apparentés) met davantage l’accent sur l’environnement des enfants autistes ou d’autres problèmes de communication. Dans cette thérapie développée en 1970, l’enfant n’a pas besoin de s’adapter à son environnement de vie, c’est son environnement de vie adapté à son handicap. Grâce à cette méthode d’apprentissage, les faiblesses de l’enfant sont réduites grâce à des programmes spécifiques pour les troubles autistiques (repères visuels en classe, espace bien structuré, langage adapté…). L’objectif est de compter sur les forces de l’enfant pour gagner son indépendance et son autonomie. Ce programme, qui peut être utilisé à tout âge et quel que soit le niveau intellectuel de l’enfant, se concentre davantage sur ses intérêts naturels avec beaucoup de soin – la communication.

Des recherches visant à évaluer cette pratique ont été menées afin de permettre à l’HAVS (Haute Autorité de la Santé) d’identifier des progrès réels dans le domaine de la conduite et des domaines cognitifs.

Le PECS : système de communication d’échange d’images

Le protocole d’enseignement PECS, développé par les orthophonistes en 1985, est un système de communication alternatif pour les enfants souffrant de troubles du langage, notamment troubles de l’autisme. Ces stratégies d’apprentissage visent à atteindre une capacité de communication autonome sans encouragement oral initial. Il se compose de 6 étapes d’apprentissage à travers les échanges, la discrimination des images, puis l’acquisition de mots et de phrases.

Plusieurs études ont trouvé des preuves sur l’efficacité des PECS dans le développement de la parole chez les élèves.

Protocoles de socialisation

Il existe d’autres formes de thérapies visant à assurer une bonne intégration des enfants autistes dans la société.

  • La méthode Floor Time de RDI Relation (Programme d’intervention en développement) utilise les ressources du jeu et les 6 étapes du développement émotionnel. L’échange social et les compétences en gestion émotionnelle sont stimulées de manière ludique. Cette pratique est une sorte d’introduction à l’apprentissage plus avancé que l’enfant devra acquérir.
  • Le Modelest de Denver Start précoce utilise également le jeu pour guider les enfants autistes à communiquer avec leur entourage et les activités de pratique, dès les premiers mois de leur vie. Dès les premières manifestations de l’autisme chez les nourrissons, cette méthode s’avère être une bonne première prise en charge. Elle alterne des séances individuelles avec des soins professionnels et maternelles ou parentaux.
  • La méthode SCERTS (Social Communication émotionnelle Regulation and Transactional Support) est également une thérapie basée sur l’apprentissage de la communication et du comportement socio-émotionnel des enfants ayant des déficiences développementales invasives (EDD) et leur impact sur les capacités communicatives.

Les solutions de psychothérapie et de psychanalyse sont-elles adaptées à TED ?

Psychothérapie : Si l’autisme ne peut pas être traité, la vie des enfants atteints de ce handicap peut être considérablement améliorée. La psychothérapie, lorsqu’elle est pratiquée par des psychologues spécialisés en EDT, est l’une des solutions qui devraient être considérées et combinées avec les méthodes énumérées ci-dessus. Il aide à développer la gestion des émotions et du comportement. Ces concepts sont essentiels à l’intégration correcte de l’enfant dans sa famille, à l’école et dans toutes les situations d’interaction qu’il ou elle fera l’expérience.

Cet enfant plein de ressources et de surprises est un voyage vers lui-même. Les soins psychologiques doivent être adaptés à son profil, à ses compétences, ainsi qu’à sa personnalité, à ses motivations et à ses intérêts. Le thérapeute encourage l’enfant à s’exprimer oralement ou en utilisant des images en particulier à travers le protocole PECS. Dans ce cadre thérapeutique, la tolérance du psychologue aux crises et aux troubles infantiles stimule l’expression des émotions et le travail de communication. Psychothérapie comme traitement de l’autisme ne doit pas être une approche exclusive sont pris en considération. Au contraire, c’est un outil solide pour renforcer d’autres méthodes d’éducation et pour une vie sereine pour l’enfant avec ce handicap et son environnement.

psychanalyse

L’ approche psychanalytique a été controversée ces dernières années par DE HAS, en 2012, cette méthode a été considérée comme « pas consensuelle » et « non prouvée » efficacité, en d’autres termes, non recommandée à la première ligne. Elle fait partie du système de santé en France depuis longtemps. L’objectif est de souligner le sens inconscient des actions, des mots et des créations du patient. Pour les enfants autistes, la psychanalyse est généralement impliquée dans la mère et l’enfant. La mère était coupable, tandis que les récents développements dans ce domaine ont mis en évidence l’absence de lien entre les actions des parents et l’émergence de troubles comportementaux pénétrants.

« Les chemins des parents montrent que cette interprétation psychanalytique de L’autisme est encore largement mobilisé non seulement dans un vaste espace public, allant des médias à leurs collègues ou parents, mais aussi parmi les professionnels de la santé. Régulièrement, revenir sur la liste, toujours donner lieu à la même solidarité et la même rébellion, histoires d’épisodes douloureux qui ont vu la responsabilité du handicap attribuée aux parents »

Cécile Méadel-sociologue

Pour aller plus loin : le film « Le Mur ou la Psychoanalyse à l’épreuve de l’autisme » a suscité un véritable débat en France. Il s’agit d’un rapport de Sophie Robert recueillant des témoignages de pédopsychiatres et de psychanalystes.

Indépendamment du chemin de soins choisi pour aider votre enfant, il devrait être à son image : unique. À cette fin, des intervenants multidisciplinaires (éducateurs, médecins, psychologues pour enfants, infirmières, orthophonistes et psychomotricistes) seront impliqués dès le plus jeune âge. Pour vous , l’ORA propose de réduire le poids de cette logistique en favorisant les consultations en ligne. Partout dans le monde, depuis votre domicile, des agents de santé spécialisés dans les troubles du spectre autistique sont à votre disposition.