Quel montant demander pour une augmentation de salaire ?

Bon nombre d’employés désirent demander une augmentation salariale à leur employeur. Cependant, beaucoup ne parviennent pas à faire, car ils y voient un exercice périlleux. Or, une bonne préparation avec des arguments solides permet de mieux faire aboutir les chances. Mais avant tout, il urge de savoir combien on peut demander pour ne pas paraitre frileux et gourmand.

Combien demander à son employeur ?

Exprimée en pourcentage, en chiffre ou en fourchette, la demande d’une augmentation de salaire présente aussi bien des avantages que des inconvénients.

Lire également : Les voitures autonomes, elles arrivent !

C’est pour cela qu’une préparation en amont est essentielle avant de passer à l’action. De cette manière, la négociation ne risque pas de stagner. Par ailleurs, il est important de savoir à quel moment vous y lancer. Mal choisi, vous risquez de ne pas revenir avec le résultat escompté.

Une demande exprimée en pourcentage est très bien cernée par les managers ainsi que le DRH. En effet, ils arrivent à savoir exactement combien vous désirez et la répercussion sur l’entreprise. Lorsqu’elle est traduite en montant, une augmentation de 8,33 % équivaut à la demande d’un mois de salaire complémentaire.

A lire aussi : Cote Argus : comprendre la Cote Argus

Une telle demande n’est souvent pas du goût des entreprises. Sauf pour des situations exceptionnelles, il est recommandé de ne pas atteindre ce chiffre et de viser un peu moins. Un pourcentage légèrement plus bas, 5 ou 6 % seraient une bonne base pour les négociations.

Par contre, lorsque vous avancez un chiffre précis, cela témoigne de ce que vous avez mené des recherches préalables. De fait, vous savez précisément ce dont vous avez besoin. Mais sur le coût, il est recommandé plus de fermeté. Une demande exprimée en fourchette est une option qui laisse véritablement place aux pourparlers. Cependant, vous courez le risque ne repartir qu’avec la somme la plus basse.

C’est pourquoi il est recommandé de ne pas entamer les négociations avec un prix fixé à l’avance. Il n’encourage pas les négociations. Privilégiez par contre, une fourchette d’augmentation avec une formule telle que « qu’en dites-vous » ?

Quels arguments pour soutenir une augmentation de salaire ?

Trouver l’équilibre en ce que vous désirez et ce que votre employeur peut vous accorder est d’une importance pour faire une demande. Pour cela, il faut tenir compte de quelques facteurs.

Tout d’abord, il faut prendre en compte les facteurs individuels. Il s’agit de voir par exemple si vous salaire n’a pas été, revalorisé depuis un moment, si vous êtes parvenu à accomplir des prouesses pour l’entreprise ou encore si vous avez de nouvelles responsabilités. Ces facteurs individuels peuvent être un argument de valeur pour faire une demande d’augmentation de salaire. Le pourcentage de négociation peut être de 2,5 % en moyenne dans ce cas.

Outre ces éléments individuels, les facteurs plus généraux peuvent être : pris en considération. En effet, lorsque la société est en pleine croissance, elle est plus, disposée à attribuer des augmentations à ses employés. Par moment, ce sont les responsables qui prennent l’initiation de la revalorisation et la proposent lors de l’entretien annuel.

D’autres arguments pour soutenir la hausse des émoluments

Un autre facteur à considérer est votre propre valeur. En effet, vous devez évaluer combien vous valez pour faire une demande d’augmentation de salaire. Pour cela, il est possible de recourir à des études de rémunération, à des offres de postes similaires, etc. Il est également possible d’en discuter entre collègues, compte tenu bien entendu de vos rapports.

Il est utile de savoir que l’article 104 de la loi n°2018-771 du 5 septembre 2018 définit un certain nombre de mesures dans le but de mettre fin aux écarts de salaire entre les deux sexes au sein d’une entreprise. Ainsi, si vous êtes une femme et percevez moins que vos collègues hommes pour le même boulot, la même ancienneté, expérience, etc., vous êtes en droit de demander au patron qu’il aligne votre revenu sur le leur. Faut-il le rappeler, la règle au sein des entreprises est bel et bien : à travail égal, salaire égal.

Pour terminer, lorsque vous obtenez votre augmentation, une règle d’or voudrait que vous procédiez à des remerciements afin de lui témoigner votre reconnaissance.

Catégories de l'article :
Auto