close

Comment savoir si l’ovule a été fécondé ?

Comment savoir si l'ovule a été fécondé

La fécondation marque la rencontre en l’ovocyte et le spermatozoïde. Elle se déroule dans les trompes de Fallope et désigne pour la plupart le premier jour de la grossesse. La réussite d’une fécondation se caractérise donc par la formation de l’œuf.

Le corps réagit alors à cette toute nouvelle présence afin de favoriser les conditions nécessaires à son développement. Ces modifications peuvent se ressentir à travers des symptômes spécifiques. Découvrez les signes qui montrent que l’ovule a été fécondé.

A lire également : Quels sont les composants du e-liquide Red Astaire ?

La disparition des règles

La disparition des règles est le tout le premier symptôme d’une fécondation réussie. En effet, la muqueuse utérine accueille désormais un ovule fécondé. Par conséquent, il n’est plus nécessaire qu’elle soit détruite.

Le saignement d’implantation

L’implantation de l’embryon au niveau de la paroi de l’utérus ou endomètre peut provoquer un leger saignement. Celui-ci est généralement peu abondant et de couleur claire. Il est donc important pour toute femme de faire la différence entre les règles et le saignement d’implantation.

A voir aussi : Pourquoi est-ce si avantageux de se rendre dans une vraie pharmacie ?

L’augmentation des pertes blanches

Lorsque l’ovule a été fécondé, on note une forte augmentation des pertes blanches. La production de la glaire cervicale est fortement influencée par les œstrogènes. Suite à une fécondation, ces derniers ne redescendent pas, ce qui provoque une production de glaire. Par conséquent, les futures mamans auront l’impression qu’elles ont d’importantes pertes blanches.

Les douleurs

Lorsque l’ovule a été fécondé, certaines femmes ressentent des crampes à l’abdomen, et même au dos. Cela est certainement dû à un pic d’hormones. Cependant, les études ne se sont pas encore penchées sur cette question. Et donc, il est toujours difficile de différencier ces douleurs aux signes prémenstruels.

ovule fécondé

Les tensions au niveau de la poitrine

Le chamboulement hormonal peut aussi toucher la poitrine. Les seins peuvent devenir tendus, voire douloureux lorsque l’ovule a été fécondé. Ce phénomène s’accentue d’ailleurs lors des premiers mois de grossesse. Par ailleurs, les mamelons peuvent devenir plus foncés et présenter des points blancs. Ces derniers sont appelés tubercules de Montgomery.

Autres symptômes d’une fécondation réussie

Ce sont le plus souvent des signes précoces de grossesse car ils sont plus liés à celle-ci. Toutefois, ils peuvent apparaitre dés la nidation, avant le retard des menstruations.

Une fatigue inhabituelle

Pour que l’embryon s’implante et soit maintenu en place, il faut que le métabolisme tourne à plein régime. Ce qui entraine une grande fatigue qu’on note d’ailleurs chez la quasi-totalité des femmes enceintes, durant le premier trimestre. Notez aussi que ce sont les forts taux de progestérone qui sont la cause directe de cet état de somnolence.

Ballonnements et nausées

La progestérone peut créer des perturbations au niveau de votre transit. Ce qui entraine un ballonnement ou une constipation. À partir de la 4e semaine de grossesse, surviennent les nausées. Celles-ci peuvent cependant apparaitre beaucoup plus tôt à cause de la progestérone.

Enfin, les autres signes de la fécondation de l’ovule peuvent être l’acné, les maux de tête, les envies fréquentes d’uriner, les modifications dans les préférences alimentaires… Les sauts d’humeur font également partie de la liste.

Il existe de nombreux symptômes qui révèlent la fécondation de l’utérus. Toutefois, il faut savoir que chaque femme a un ressenti différent. Et donc, l’absence de tels symptômes ne signifie en aucun cas qu’il n’y a pas de fécondation.