Quand planter le thym ?

planter le thym

Le thym est une plante à multiple usage très efficace. Elle peut être utilisée aussi bien pour l’art culinaire que pour son côté médicinal, et dans d’autres domaines. Pour bien pousser, le thym a besoin d’être planté à la bonne saison. Découvrez dans ce guide la période idéale pour le faire.

À quelle période planter le thym ?

Le thym peut être planté à toute période. Toutefois, cela dépend aussi des variétés de thym. Selon les experts dans le domaine, la période la plus propice pour le planter est le printemps. Contrairement aux autres saisons, il offre une température plus avantageuse.

A voir aussi : ENT : ma classe en Région Auvergne-Rhône-Alpes (84) : accéder au portail

Dans cette période, le soleil fournit une intensité de rayons solaires favorable à la culture du thym. La fonte des neiges et l’alternance des pluies avec les journées ensoleillées permettent d’avoir les conditions optimales pour la mise en terre du thym.

Si vous voulez planter le thym, le faire dans cette saison maximisera les chances de survie du jeune plant que vous aurez inséré dans le sol. Les mois de mars, avril et mai sont donc indiqués pour faire cette opération.

A lire également : Juliette Gernez et François Hollande : leur relation et leur mariage

Cependant, le plant de thym peut aussi être mis en terre au début du mois de juin ou en automne. Ces périodes facilitent sa croissance rapide. En effet, les phases climatiques spéciales de ces périodes font intervenir une température assez douce pour ce type de plante.

Planter le thym dans un pot

Si vous souhaitez planter un thym dans un pot, il est important de prendre certaines précautions. Premièrement, il faudra veiller à ce que les racines du jeune plant soient assez déployées. Cela est nécessaire, car si les racines ne sont pas développées et que le plant est mis en terre, il mourra à coup sûr.

Deuxièmement, vous devez verser du sable ou des gravillons dans le pot. Cette action permet de faciliter le drainage de l’eau vers les racines pour le bien-être de la plante. Troisièmement, vous devez mettre un peu d’argile dans le pot. Ensuite, il faudra placer le plant dans un trou au milieu du pot, de manière à permettre à la tige et aux racines d’être bien posées.

De plus, il faudra mettre du sable tout autour de la tige de sorte qu’elle en soit recouverte. Pour finir, veillez à arroser un tout petit peu la plante et à bien l’exposer au soleil.

Planter le thym dans un jardin ou au sol

planter le thym

Si vous n’aimez pas l’option du pot, vous pouvez aussi planter le thym au jardin ou dans tout autre endroit au sol. Pour cela, il faudra, en premier lieu, vérifier si l’endroit est bien exposé au soleil. En seconde position, vous devez mélanger la terre dans laquelle le plant sera inséré avec un peu de calcaire ou de sable.

Ensuite, il faudra faire un trou approprié à cet endroit pour la pose des racines et l’équilibre de la tige. Vous pouvez si possible mettre un peu de gravier dans le trou avant d’y poser la plante pour lui permettre d’avoir un drainage optimisé. Après la pose de la plante dans le trou, vous devez recouvrir la tige de sable pour fermer le tout.

Aussi, si vous voulez planter plusieurs plants, il faudra prévoir un espace minimum de 30 cm entre ces derniers. Cela est important pour faciliter la croissance des jeunes plants. En ce qui concerne le type de sol, vous devez éviter les sols humides. Le thym ne pousse que dans les sols arides et pauvres. Il faudra, de ce fait, y veiller pour une bonne pose.

Comment entretenir un jeune plant de thym ?

La survie du jeune plant dépendra aussi de la manière dont vous l’entretiendrez. Une chose est de planter et une autre est d’entretenir pour la bonne croissance du plant de thym. Pour l’entretien, si vos plants de thym sont sur le sol, vous devez veiller à déraciner régulièrement les mauvaises herbes tout autour.

Par contre, s’ils sont dans des pots, cela n’est pas nécessaire. Veillez aussi à enlever les branches mortes ou peu irriguées. De plus, en période de pluie, il faudra éviter de les arroser. Mais en temps de sécheresse, 1 ou 2 arrosages par semaine suffiront pour maintenir les plants en pleine forme.

Catégories de l'article :
Actu